Simulateur de rente PER pour votre retraite

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 09 août 2021

Mis en place par la loi Pacte de 2019, le PER est un nouveau placement à long terme qui permet d’épargner en vue de la retraite. A la sortie de votre plan, vous pourrez récupérer les fonds en capital ou sous forme de rente viagère. Mais si vous optez pour la rente, il est important de savoir à l’avance à quel complément de revenu vous pourrez vous attendre une fois à la retraite. Pour estimer le montant de votre rente, vous pouvez utiliser notre simulateur.

Comment connaitre le montant de la rente PER ? Quel capital pour une rente PER de 1000 euros par mois? Quelle est la fiscalité de la rente viagère ? Notre article vous explique tout.

ans
ans

Selon nos estimations, votre rente sera de

result|number_separator € / mois

Comment calculer la rente d’un placement PER ?

Le montant de votre rente PER sera calculé par l’assureur au moment de la liquidation de votre PER à l’aide d’une table de mortalité, qui va permettre de fixer un coefficient (ou taux) de transformation. Celui-ci sera ensuite appliqué au capital pour déterminer le montant annuel de votre rente, qui correspondra à une fraction de la valeur de votre contrat.

  • La valeur de votre contrat : Il s’agit du cumul de vos versements et des gains de votre placement. La rente que vous percevrez sera proportionnelle à la valeur du contrat. Ainsi, plus le capital épargné est important, plus le montant de la rente sera élevé.
  • Les tables de mortalité : Elles sont fixées en fonction des statistiques sur la longévité moyenne des français. Le montant de votre rente dépendra donc de votre espérance de vie estimée. En conséquence, plus vous êtes âgé lors de la liquidation de votre plan, plus votre rente sera importante. Les tables de mortalité évoluent, et sauf option contraire, c’est la table en vigueur lors de votre départ à la retraite qui s’appliquera.

Notre simulateur vous permet de calculer le montant de votre rente en fonction de votre âge, du capital prévisionnel dont vous disposerez et de votre âge de départ à la retraite.

Signalons cependant que d’autres paramètres sont susceptibles d’influencer le montant de votre rente :

  • Les options choisies : Vous avez la possibilité de souscrire des options pour votre rente, comme la réversion la garantie dépendance. En contrepartie des garanties supplémentaires, ces options ont pour effet de faire diminuer le montant de votre rente.
  • Les frais d’arrérage prévus par votre contrat : Il s’agit de frais prélevés à chaque versement de votre rente. Ils oscillent entre 0 et 4% selon les contrats.

En raison de l’évolution des tables de mortalité, vous ne pourrez pas prévoir exactement le montant de votre rente, surtout si l’horizon de la retraite est encore lointain. Cependant, il est utile de l’estimer en avance, par exemple pour planifier votre épargne si vous souhaitez vous assurer d’obtenir un certain montant à la retraite.

Est-ce que choisir la rente viagère permet d’économiser des impôts ?

Dans le cadre d’un PER, les versement que vous effectuez sont déductibles de votre assiette fiscale dans les limites d’un certain plafond. En réduisant le montant de votre revenu imposable, vous réalisez une économie sur le paiement de votre impôt. Le PER vous permet donc d’obtenir une réduction d’impôts à l’entrée. L’avantage donc vous bénéficierez dépend essentiellement de votre tranche marginale d’imposition : plus vous êtes imposé, plus le gain fiscal sera conséquent.

La fiscalité applicable à votre épargne pour une sortie en rente dépendra de votre choix initial de déduire vos versements ou non :

  • Si vous avez déduit vos versements, le régime des rentes viagères à titre gratuit s’applique. Votre rente sera donc soumise au barème progressif de l’impôt sur le revenu après un abattement de 10%.
  • Si vous n’avez pas opté pour la déduction fiscale à l’entrée, c’est le régime des rentes viagères à titre onéreux qui s’applique. Seule une fraction de votre rente sera soumise à l’impôt sur le revenu. Celle-ci dépend de votre âge lorsque vous commencerez à percevoir votre rente :
    • 70 % si vous avez moins de 50 ans ;
    • 50 % entre 50 et 59 ans ;
    • 40 % entre 60 et 69 ans ;
    • 30 % si vous avez plus de 69 ans.

Sortir en rente viagère plutôt qu’en capital n’a donc pas d’effet sur l’économe d’impôt réalisée à l’entrée. L’impact fiscal de la rente sera cependant moins important que pour un retrait des fonds en une seule fois, qui pourrait vous faire changer de tranche marginale d’imposition. Mais vous obtiendrez le même effet avec une sortie en capital fractionnée sur plusieurs années.

A quel moment faut-il choisir entre rente ou capital ?

Lorsque vous ouvrez un PER, la modalité sélectionnée par défaut est la sortie en capital, sur laquelle vous pouvez revenir à tout moment. Vous pouvez également opter dès la souscription pour une sortie en rente. Mais nous vous le déconseillons fortement, car cette décision est irréversible. Or il y a des paramètres que vous ne connaissez pas à l’avance : l’évolution des tables de mortalité, la valeur de votre contrat ou vos futurs projets. Vous pourriez donc finalement regretter de ne plus avoir la possibilité de sortir en capital.

Afin de ne pas vous contraindre, vous aurez tout intérêt à attendre le moment de débloquer votre épargne pour faire votre choix définitif entre rente, capital et combinaison des deux. Vous disposerez alors des informations nécessaires pour prendre la décision la plus adaptée à vos projets et à vos besoin.

En principe, les fonds logés sur un PER restent bloqués jusqu’à votre retraite. La loi prévoit cependant des exceptions. Vous pourrez ainsi récupérer votre épargne dans certains cas d’accidents de la vie, ou pour l’acquisition d’une résidence principale. Les fonds vous seront alors versés sous forme de capital, sans possibilité de choisir la rente.

Quel capital pour quelle rente à la retraite ? Exemples

Bien souvent, les épargnants ne savent pas à quelle rente s’attendre une fois à la retraite. De même, il est parfois difficile d’estimer combien il vous reste à épargner pour atteindre la rente souhaitée. Afin de vous donner une idée, nous vous avons préparé deux exemples, pour 500 et pour 1000 euros de rente.

Notre estimation part du principe que la longévité moyenne des français continue d’augmenter, mais bien sûr cela pourrait ne pas être le cas. Les montants indiqués sont valables pour une rente simple, en mettant de côté les frais et la fiscalité.

Quel capital pour obtenir une rente de 500 euros par mois à 65 ans ?

Age auquel vous commencez à épargner
Capital nécessaire pour percevoir une rente de 500 € à 65 ansEpargne mensuelle avec un rendement de 1,8% Epargne mensuelle avec un rendement de 4%
65 ans 170 000 €
50 ans180 000 € 900€750€
40 ans 190 000 €550€400€
30 ans200 000 €350€250€

Quel capital pour obtenir une rente de 1000 euros par mois à 65 ans ?

Age auquel vous commencez à épargner
Capital nécessaire pour percevoir une rente de 1000€ à 65 ansEpargne mensuelle avec un rendement de 1,8% Epargne mensuelle avec un rendement de 4%
65 ans 340 000 €
50 ans360 000 € 1800€1500€
40 ans 380 000 €1000€750€
30 ans400 000 €800€450€

Idéalement, commencez à épargner tôt et ajustez le montant de vos versements à l’évolution de vos revenus. En effet, plus votre capital fructifie longtemps, plus la part des gains sera importante. D’autant que vous pourrez vous permettre d’adopter une stratégie plus offensive, car sur de nombreuses années, le risque sera lissé. Si vous placez 250 € par mois avec un rendement de 4 % à partir de vos 30 ans, vous aurez 200 000 € à 65 ans, pour un total de 105 000 € de versements. Vous aurez donc presque doublé votre capital !

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.