Comment fonctionne la CARMF ? La retraite des médecins

Expert Benoît Fruchard
Benoît Fruchard
Mis à jour le 12 juin 2021

La CARMF (acronyme de Caisse autonome de retraite des médecins de France) est une caisse de retraite et de prévoyance obligatoire pour les médecins libéraux. Nous allons voir le montant des cotisations, l’âge du départ à la retraite, le montant de pension et de réversion ainsi que le moyen de contacter cette caisse.

Qui sont les personnes affiliées à la CARMF ?

Comme vous avez pu le lire dans l’introduction, la CARMF est la caisse de retraite obligatoire des médecins libéraux.

Quel est le montant de la cotisation avec la CARMF ?

Le montant de vos cotisations à la CARMF dépendra de vos revenus nets. Vous avez l’obligation de cotiser.

Le régime en début d’activité

Lors des deux premières années de cotisations, les médecins libéraux qui cotisent ont la possibilité de demander une réduction des cotisations qui sera appliquée sous certaines conditions.

Le montant de la cotisation de base sera le suivant :

  • Si vous êtes en secteur 1 : 621 € la première année et une base de 621 € la seconde qui sera recalculée en fonction de vos revenus de l’année N-1
  • Si vous êtes en secteur 2 : 789 € la première année et une base de 789 € la seconde qui sera recalculée en fonction de vos revenus de l’année N-1.

En ce qui concerne la complémentaire, vous n’aurez rien à régler les 2 premières années.

Par rapport aux allocations supplémentaires de vieillesse (ASV) forfaitaire et ajustement, les montants de cotisations seront les suivants :

  • Si vous êtes en secteur 1 : 1 775 € pour l’ASV forfaitaire et 99 € pour l’ASV ajustement
  • Si vous êtes en secteur 2 : 5 325€ pour l’ASV forfaitaire et 297 € pour l’ASV ajustement

La dernière base de cotisation est celle de l’Invalidité-décès, et les cotisations seront de 631 € quel que soit votre secteur.

Un tableau récapitulatif des cotisations pour les 2 premières années d’un médecin libéral :

Montant des cotisations les 2 premières années
Secteur 1
Montant des cotisations les 2 premières années
Secteur 2
3 126 €

soit 621 € + 1775 € + 631 €
7 042 €

soit 789 € + 5325 € + 631 €

Lorsque vous vous lancez en tant que médecin libéral, la retraite de la CARMF est malheureusement mauvaise. Nous vous recommandons de faire votre propre retraite. Contactez-nous si vous souhaitez en savoir plus et mieux vous préparer.

Le régime de base (obligatoire)

Les cotisations seront proportionnelle à vos revenus d’activités indépendante de 2019. Il y aura deux tranches :

  • Tranche 1 : 8,23 % pour les revenus de 0 € à 41 136 €
  • Tranche 2 : 1,87 % pour les revenu de 0€ à 205 680 €

La cotisation minimale à régler, peu importe la durée de votre affiliation et le montant de vos revenus, sera de 477 €. La cotisation maximale elle sera de 7 231 €.

Le régime complémentaire vieillesse

Ce régime sera aussi proportionnel à vos revenus d’activités indépendante de 2019, il correspondra à 9,80 % de vos revenus avec un maximal de 14 110 € soit un plafond de revenus à 143 976 €.

Le régime des allocations supplémentaires de vieillesse (ASV)

Il y aura deux parts en fonction de votre secteur, une première qui sera fixe et une seconde qui dépendra de vos revenus :

  • Secteur 1 : 1 775 € de fixe et 1,2667 % de votre revenu conventionnel de 2019 (en 2021)
  • Secteur 2 : 5 325 € de fixe et 3,80 % de votre revenu conventionnel de 2019 (en 2021).

Les cotisations invalidités-décès

Malheureusement, ce n’est pas terminé, vous devrez aussi cotiser pour le régime d’invalidité-décès. Le montant de cette cotisation dépendra de vos revenus nets d’activité indépendante de l’année N-2, soit 2019 en 2021 :

  • Pour les revenus inférieurs à 41 136 € : 631 €
  • Pour les revenus compris entre 41 136 € et 123 408 € : 738 €
  • Pour les revenus supérieurs à 123 408 € : 836 €

Quelle est le montant du capital décès de la CARMF ?

Si vous décédez, voilà le capital et les rentes auxquels votre conjoint ou vos enfants pourront prétendre au sein de la CARMF :

  • Un capital de 60 000 €
  • Une rente annuelle pour le conjoint de minimum 6 910,65 € qui peut aller jusqu’à 13 821,30 €.
  • Une rente annuelle d’éducation de 8 139,21 € qui peut monter à 10 135,62 € si l’enfant est orphelin de père et de mère.

Quelle est le montant des indemnités en cas d’incapacité temporaire de travail ?

Le montant de votre allocation d’incapacité temporaire de travail va dépendre de votre classe. Il faudra toujours attendre 90 jours avant de pouvoir commencer à la toucher et sa durée ne pourra pas dépasser 36 mois.

Classe Montant de l’indemnité journalière (IJ)
A67,54 €
B101,31 €
C135,08 €

Les indemnités journalières seront minorées si le médecin à moins de 65 ans et qu’il a atteint ces droits à la retraite, ou s’il a plus de 65 ans.

Quelles sont les prestations de la CARMF en cas d’invalidité partielle ou totale ?

En cas d’invalidité partielle, vous ne pourrez prétendre à aucun revenus avec la CARMF.

Si vous êtes en invalidité totale, c’est à dire à 100%, vous aurez le droit annuellement selon votre classe jusqu’à vos 62 ans à :

Classe Montant de l’indemnité journalière (IJ)
A15 557 €
B19 446 €
C25 928 €

Il existe quelques majorations dans les cas suivants :

  • Majoration si conjoint (+35%)
  • Assistance d’une tierce personne (+35%)
  • Rente si enfant à charge (7 222,80€)

Quel est l’âge du départ à la retraite pour les affiliés de la CARMF ?

Si vous êtes affilié CARMF, pour toucher une retraite à taux plein, cela dépendra de votre année de naissance, de votre âge ainsi que du nombre de trimestres que vous aurez validé. Voilà un tableau simplifié de l’âge que vous devrez avoir pour partir à la retraite à taux plein :

Année de naissanceÂge de départ à la retraite
Avant 195165 ans
Entre 1951 et 195466 ans
Après 195467 ans

Comment calculer le montant de la pension retraite de la CARMF ?

Pour calculer votre pension de retraite, il faudra prendre en compte les différents régimes auxquels vous aurez cotisés qui sont les suivants annuellement à taux plein :

  • De base : Le montant de cette allocation de base est de 6 000 €
  • Complémentaire : Cette allocation sera de 13 000 €
  • Allocation supplémentaire de vieillesse (ASV) : 10 000 € par an

Cela correspond au total à 29 000 € à taux plein.

Vous subirez des décotes ou des surcotes si vous n’avez pas cotisé suffisamment de trimestre ou jusqu’à l’âge nécessaire pour pouvoir toucher votre pension.

Est-ce qu’il y a une pension de réversion à la CARMF ?

Oui il y a une pension de réversion mais qui comporte quelques conditions. Nous avons synthétisé cela dans un tableau :

RégimeÂgeSituationRessourcesTaux de réversion
Régime de base55 ansAvoir été marié(e)

Possible de se remarier sans perte des droits
Partage entre les conjoints au prorata de la durée du mariage
Inférieure à 21 320 €54 %
Régime complémentaire60 ansAvoir été marié(e) 2 ans

Perte des droits si remariage
Pas de restriction60 %
Régime allocation supplémentaires de vieillesse60 ansAvoir été marié(e) 2 ans

Perte des droits si remariage
Pas de restriction50 %

Comment contacter la CARMF ?

Si vous souhaitez les appeler, le numéro pour les joindre est le 01 40 68 33 72.

Si vous souhaitez leur écrire, l’adresse est la suivante :

CARMF
44 bis rue saint-Ferdinand
75017 Paris

Pour contacter la CAVP par email : [email protected]

Qui sont les personnes affiliées à la CARMF ?

Les personnes affiliées à la CARMF sont les médecins libéraux.

Quelle est la cotisation minimum pour un médecin à la CARMF ?

La cotisation minium pour un médecin libéral affilié à l’ordre des médecins est de 2 781 €.

Quel est l’âge de départ à la retraite pour un médecin libéral ?

Pour une retraite à taux plein, le médecin devra attendre 67 ans s’il est né après 1954.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.